Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous le savez  cette terre colle à mes souliers et je n’envisage nulle trahison. Dès le réveil, la cervelle purgée de velléités d’aller voir ailleurs, je retrouve mes réflexes ataviques. Que serais-je sans toi pays ? Saurais-je marcher sur un sol étranger ?

Chaque jour est une renaissance. Tes collines cabossées, tes ciels tout controuvés, la douceur de tes plaines faites pour le dos qui reposent et contemplent ont charmé les hommes depuis les jours anciens. Sur le mont Mercure on accède à un petit édicule autrefois consacré au dieu du commerce et des voyageurs. Minerve, déesse guerrière, volait devant les légions romaines montant vers les limes de Germanie. Si Saturne, l’herbe des âmes, n’a pas d’oratoire dans ce pays, il me parle souvent, lui, l’enfant vieillard, méditant et poète épris d’ailleurs tout intérieurs, mais décidemment attaché à la méditation solitaire et finalement dieu des anachorètes. Avant ces dieux d’autres occupaient jalousement le moindre méandre, la plus petite éminence. Ils furent floués par la magie d’un culte venu d’Orient. Ce dernier substitua ces martyrs aux dragons, géants, serpents mangeurs de jeunes gens et cracheurs de fééries.. Le fouletot, le diable de par ici, fut annihilé par les prêtres qui venus en longue processions le forcèrent à s’enfoncer sous la terre. Ces missionnaires réussirent à sanctifier les tri-jumeaux de St 6eosmes. Qu’elle vachardise si l’on songe à tout l’ésotérisme paganiste qui voyait  en eux les trois principes de l’alchimie. Dès que le pied retourne une pierre, s’ébauche l’image d’un pays bien moins rassurant qu’il n’y parait. Au musée cette petite statuette svelte d’un adolescent mince et noir courant une torche à la main rappelle que Lucifer (porte lumière) a pourtant proposé aux hommes de ces temps anciens un message de joie de vitalité et d’espérance en la vie terrestre. Ce qu’en dirent nos prêtres je vous en laisse juger. Sous l’humus des forets le grand Pan repose tandis que les pour des siècles la pensée faisandée des barbares chrétiens allumait ses flambées....

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :