Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Elle n'arrive pas à dormir ! Comme chaque soir, depuis une semaine, elle est à sa fenêtre !  Elle observe l'étrange  ballet sur le flanc de la colline, à quelques pas de chez elle, dans ces bâtiments isolés  qu'elle connaît si bien !

Mystérieux  rituel ! La lune n'en est qu'au  petit déjeuner croissant quand Maria  aperçoit une silhouette quitter les dépendances et  courir  jusqu'à la maison.

A l`intérieur pas de lumière ! 

Puis, soudain, l'ampoule suspendue  au plafond, dénuée d'abat jour,  s'allume ! La jeune femme  est alors hypnotisée  par deux mains qui se frottent  énergiquement  avec une savonnette. Une mousse  rouge,  inquiétante, disparaît  dans le lavabo !

 

Maria, corps gracieux, cheveux  longs d'ébène, traits  fins  et  prunelles de braise,  a tout de la passionaria ! Dans son regard  enflammé  est inscrit  le flamenco, cette culture  qui est  son histoire de famille. Intriguée, tourmentée par cette vision nocturne  récurrente, elle cherche à se calmer,  revêt  sa  robe de scène et chausse ses talons aiguilles.  Dans un éclat de lune,  elle trouve enfin la clef des songes et plonge dans un passé  récent !

 

Elle est  une étoile montante  et probablement une  future « grande »  de la danse flamenco ! Sur scène, son esthétique impressionne !  Maitrisant  tout aussi bien  son art que la danse classique ou contemporaine, elle  perçoit et  transmet  au-delà du mouvement.

Comme le peuple andalou  à la recherche de la beauté , enthousiaste  jusqu'à la folie , Maria  sait  se confondre  et pénétrer  dans une savante gestuelle  s'enveloppant  de  chants  sublimes. Son tempérament  l'emporte dans  une spontanéité  infinie. Son caractère profond   n'est  que bouillonnements, extase, plaisir, joies,  douleurs et chagrins ! Elle danse l'âme bouleversée !

Chacun de ses gestes  extériorise une  émotion  au rythme  de cette musique  à la fois  violente et douce, saccadée  et suave. Musique,  chants et danse, une histoire sans fin, complexe et fascinante, dans un même souffle de vie, résultat de la fusion  de cultures ancestrales qu'elle incarne à merveille !

Entre allégresse et gravité,  sa danse,  sincère et sensuelle,  puissante,  instinctive et élégante,  traduit sa passion ! Elle incarne mieux  que personne  le cri du peuple gitan andalou, exécutoire de sa douleur et de sa rage ! Elle donne  libre cours à ses pulsions  les plus fortes  dans une vibration  proche de la transe  où la douleur se transforme  en explosion de joie !

 

Maria  est danseuse de flamenco ou plutôt  Maria était danseuse de flamenco  jusqu'à cet accident de voiture, il y a deux  ans déjà,  qui lui a laissé un léger boitement.

Elle  s'est alors  enfermée dans sa douleur,  est devenue dure, aigrie, solitaire   et a quitté  Manuel ! Elle ne lisait plus dans ses yeux  que de la pitié,  voire de l'indifférence !   A la passion avaient succédé  la routine, l'ennui  de jours  vides  et puis, par dessus  tout, l'intolérable, l'insupportable : il avait cessé de créer ! Il se sentait  responsable.  Elle ne lui avait pourtant  jamais rien reproché mais c'est lui qui  conduisait ce soir là ! Vite ! Trop vite !

Elle aurait sans doute  pu renaitre  et se tourner  vers le chant  ou vers  la  chorégraphie si elle ne s'était vue absente dans son regard  et perçue  à l'origine de sa paralysie créative, de son mutisme ! Il avait délaissé ses pinceaux !  Deux artistes  brisés,  c'était  trop ! Son renoncement  avait  été aussi le sien !  Alors, pour qu'il revienne à son art, sans rien dire, dans le silence qui les avait  engloutis, elle était partie  vivre seule dans une  maison voisine au flanc de la colline !

 

Maria  a  passé  toute la nuit dans ses souvenirs, le jour pointe déjà !  On frappe à sa porte, elle sursaute, laisse s'envoler  ses pensées et descend ouvrir ! Manuel est là ! 

Leurs regards se croisent et furtivement se mouillent. Le jeune homme,  dépose maladroitement à ses pieds trois toiles  et lui explique  nerveusement :

 

Il a travaillé sans relâche, se rapprochant  de  plus en plus de ses œuvres,  tellement près  qu'il a eu  envie de les toucher  et  là ! Une  fulgurante révélation ! Détruire les esquisses et tout recommencer !

Plus de  palette !

Il a pris  ses  tubes  recroquevillés  et de son index, a mélangé sur le dessus  de sa main gauche  des noix de matière jusqu'à  obtenir la couleur  souhaitée ! 

Plus de pinceau !

Ne le gardant que pour les croquis , il  a peint avec les mains,  les toiles  posées  à plat  sur le sol,  en tournant autour  dans un rapport charnel, libre , un corps à corps pour aboutir  au plus près de la perfection. Il a imbibé son chiffon d'huile et en a frotté ses toiles, faisant surgir des atmosphères d'un autre temps puis il a pressé ses tubes de couleur  et sa main s'est laissée guider par l'influx créateur ! 

Sous ses doigts, la couleur est devenue lumière, tendresse,  évocation, amour  et rage ! Chaque doigt, avec force ou caresse,  est entré en  mouvement,  pour rectifier  un trait  trop épais, pour inciser avec l'ongle une courbe précise, aux  frontières  de l'illusion, du rêve, de la folie !

Ses toiles lui ont demandé des heures de travail  intense et  il en est sorti, vidé, en sueur, libéré, heureux  mais les mains couvertes de peinture ! Mais cela,  elle le savait  déjà !

 

Maria  découvre alors  fébrilement les tableaux et les adosse  au mur ! Dans un flamboiement  de couleur rouge carmen,  de chants , de danses , de fleurs de grenade,  de paysages de braise, elle perçoit instantanément   la relation  directe,  intime, spontanée,  sensuelle du peintre  avec son sujet : ELLE  !  

Les toiles  résonnent de tout ce qu'elle  n'a pas voulu entendre, de tout ce qu'il n'a pas su,  pas pu  lui dire ! Elle a alors  la certitude  que rien n'est brisé  et qu'elle va  enfin  renaitre au flamenco, par la puissance de l'art et de  l'amour retrouvés!

 

En contemplant  ces peintures sublimes qui la magnifient  dans sa robe rouge,  en un éternel  mouvement, une évidence fuse : pour lui, elle n'a jamais cessé de danser !

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :