Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Père Noël me répond !

Le 19/12/08

Cher Père Noël,

Je sais que pour toi, le mois de décembre est un mois chargé. Pourrais-tu prendre quelques minutes de ton précieux temps pour répondre à quelques questions.? Es-tu rémunéré pour ce travail saisonnier ? Le reste de l'année que fais-tu ? Dois-tu te rendre à l'Agence pour l'Emploi ? Perçois-tu des indemnités chômage ? Je dois rédiger une rédaction et tu en es le sujet.

C'est pourquoi j'ai préféré m'adresser directement à toi, mon devoir sera plus sérieuses. J'ai bien sûr fait quelques recherches sur internet, mais on y trouve tellement d'histoires ! Pourrais-tu m'aider ?

 

Le 22/12/08

Ma chère Javotte,

C'est avec plaisir que je réponds à ta demande.

Il y a trèèèèès trèèèèèèèèèèèès longtemps, quelqu'un est venu me voir (je ne peux te dire qui : c'est un secret) et m'a dit :

"Veux-tu consacrer ta vie à faire le bonheur des grands et des petits rien qu'une nuit, à la Saint Noël ? En contrepartie je te donne l'éternité."

J'avais déjà les cheveux et la barbe bien blancs, devenir immortel n'était pas pour me déplaire ; travailler une journée et le reste du temps me la couler douce me convenait bien. Alors, j'ai accepté.

 

Un vaisseau en forme d'étoile est venu me chercher pour m'emmener à la G.I.A.M.A.R (Galaxie d'Initiation Aux Métiers A Risques ), c'est là qu'on forme les grands idéalistes que sont : Petite souris porteuse de pièces pour dent de lait perdue ; pièges à éviter – Père Fouettard : comment apprendre à avoir l'air méchant mais pas trop afin d'éviter de se voir inculper comme bourreau d'enfants  – Marchand de sable : comment inciter les enfants à se coucher tôt, trouver la bonne dose de sable pour fermer les paupières……….Et ….Père Noël : Au programme  :

- Elever les rennes, sélectionner les plus robustes et les plus rapides

- Cours de conduite de traîneau chargé

- Comment parcourir le monde en une seule nuit

- Comment se faufiler dans les cheminées, traverser des portes, passer par les fenêtres pour déposer des cadeaux encombrants

- Comment gérer l'achat des étrennes suivant budget alloué

 -Comment négocier les achats chez les fabricants

 -Comment embaucher les lutins testeurs de jouets

On me décerna le diplôme de Papa Noël. Mon identité fut changé : de  CLAUSUS Noël, je devins PERE Noël.

 

Les premiers mois, je les occupai aux achats divers

Mon métier était facile, les usines ne regorgeaient pas de cadeaux en tous genres, faire mes emplettes était aisé, le choix vite fait. Il y a même eu des années où je n'avais qu'à jeter une orange et une brioche par la cheminée. Oh ! je t'entends d'ici : "Mais Père Noël, tu as tous les pouvoirs !!!" Eh bien non, petite, hélas, comme je te l'expliquais plus haut, j'ai un budget : il y a des périodes où mon portefeuille est bien garni et aussi des années de vaches maigres.

Comme j'avais du temps libre, je m'étais inscrit aux intermittents du spectacle. J'ai toujours eu la fibre comédienne et n'avais jamais eu l'occasion de m'exprimer du temps où j'étais mortel. Je me souviens du sourire de la secrétaire lorsque je déclinais mon identité :

Prénom : Noël

Nom : PERE

Elle souriait me prenait pour un illuminé, mais mon physique aidant, j'obtenais facilement des rôles ; le plus souvent de Père Noël. C'est ainsi que tu as pu me voir dernièrement à la télévision dans : "La fille du Père Noël ou Les amoureux de Noël".

De nos jours, ma tâche devient plus compliquée, mon emploi du temps plus chargé.

Le 25 décembre, à l'aube, mon travail terminé, je troque mon habit rouge contre jean et polo pour qu'on ne me confonde pas avec un mécano de l'Equipe Ferrari, ensuite,  retour en Laponie où je laisse mes rennes dans une grande prairie afin qu'ils puissent sauter, gambader, virevolter sous la houlette de mon adjoint Lutin Joyeux. Puis, direction centre de thalassothérapie :

- Institut de beauté (la suie des cheminée fait du tort à ma peau et à ma barbe)

- Cure d'amaigrissement (gâteaux, pains d'épices, chocolats laissés au pied du sapin m'ont laissé un petit bedon)

- Musculation (voyager dans l'espace à la vitesse de l'éclair ramollit mes muscles)

- Quelques cours de cuisine diététique (pour retrouver un tour de taille raisonnable).

OK ! Tu me diras que ça ce n'est pas du travail ! Tu ne peux t'imaginer à quel point le nuit de Noël peut être stressante !

L'an dernier, un policier en uniforme m'avait interpellé car mon traîneau était mal garé. J'ai perdu beaucoup de temps à lui expliquer que c'était la nuit de Noël, à le supplier qu'il fasse un effort, il m'a demandé mes papiers (que je n'avais pas sur moi). Il en a fallu des palabres pour qu'il finisse par comprendre ! D'un air condescendant il a bien voulu me laisser partir.

Cette année, je me suis vu forcé de visiter toutes les préfectures afin d'obtenir une autorisation de dépassement de vitesse et pouvoir me garer où bon me semble.

Fin février, je suis allé à l'enterrement d'Ivan Rebroff. Cet homme avait une voix hors du commun. Je l'avais entendu chanter "Veillée de Noël" et "l'Ave Maria de Gounod" un soir en passant au dessus d'une salle de concert. C'était merveilleux. J'ai donc voulu lui dire adieu, me suis rendu près de l'Ile de Skopelos et  j'ai jeté ses cendres dans la mer Egée.

J'ai aussi répondu à bon nombre de lettres de réclamations en tout genre (jouets, défectueux, commandes non parvenues, cadeaux double emploi, échanges…)

Les usines ont toutes été délocalisées. J'ai du reconstituer mon fichier et partir en Chine, à Taïwan, aux Philippines, au Maroc, en Tunisie ou ailleurs. Les négociations sont dures de nos jours !

J'ai également dû faire face à une grève inopinée des lutins. Ils ont eu vent de syndicats luttant contre le travail la nuit et même le dimanche. J'ai du leur octroyer des journées supplémentaires de congé. C'est donc moi, durant ce temps, qui teste les jouets. Mes doigts sont tous emballés de sparadrap : il y a du laisser aller chez les fabricants. J'ai également testé des trousses de premier maquillage qui m'ont couvert de boutons.

Beaucoup pensent que durant onze mois je dors. Tu vois, mes journées sont bien remplies et l'année prochaine je pense que ce sera pire : mes lutins veulent que j'applique les 35 heures, revendiquent la retraite à 55 ans et non 70. Même les rennes s'y mettent : ils menacent de déposer plainte auprès de BB pour charge trop lourde à tirer.

Je te souhaite un JOYEUX NOEL, tâcherai de ne pas t'oublier. Si jamais tu ne trouvais rien au pied de ton sapin, ne m'en veux pas. Ce n'est pas volontaire de ma part, mais mon passage est tellement rapide qu'il m'arrive quelquefois de dépasser des foyers sans les voir.

L'essentiel n'est-il pas de passer un bon moment de joie en famille ? Savoir bien s'entourer est l'une des clés du bonheur.

Noël n'est pas un jour, ni une saison, c'est un état d'esprit (Calvin Coolidge)

 

Avec toute mon affection

Père Noël

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :