Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Le Prince tournait et retournait la pantoufle entre ses mains. A qui pouvait-elle bien appartenir ? Il avait tant bu hier soir et tant dansé avec tant et tant de jolies filles qu'il n'aurait pu dire à quel joli pied il l'avait vue pour la dernière fois. Son caractère étourdi et brouillon lui jouait bien des tours, et ce matin, il payait de sa personne les lacunes d'un esprit occupé par trop de futilités. L'épisode de la pantoufle ne le lâchait pas, il lui semblait l'avoir trouvé au pied d'un branchage, quand les douze coups de minuit avaient retenti à l'horloge du beffroi, mais il n'en était pas vraiment sûr. Semblait lui revenir en mémoire aussi l'image d'un groupe de jeunes filles costumées, l'une en Minerve avec un casque  sur la tête, l'autre  ceinte d'une couronne de coquelicots, qui encadrait une magnifique chevelure relevée en chignon et enroulée savamment sur elle-même. La dame l'avait poliment salué, puis avait regagné son carrosse qui l'attendait au carrefour. Non, il n'avait pas remarqué qu'il lui manquât le moindre soulier, la pantoufle de vair qu'il avait entre les mains ne pouvait lui appartenir. Quelle absurdité, pensait-il, de ne pouvoir mémoriser un événement dont l'importance ne lui échappait pas et qui allait, peut-être changer le cours de son destin !

 

Il s'approcha du massif de fleurs et vit le jardinier qui répandait du sulfate sur ses pieds de roses. Une colonie de petites fourmis rouges traversait l'allée avec insouciance et le prince leur lança un regard attendri. Il avait toujours aimé la nature qu'il respectait jusqu'au  plus petit animal et il ne lui serait pas venu un seul instant à l'esprit d'écraser une seule de ces bébêtes. La colonie disparut dans une sorte de cylindre en béton et le Prince retourna à ses pensées et à la pantoufle qu'il examina avec attention. Quel mignonne et minuscule pantoufle, se dit-il, la jeune fille qui l'avait perdue devait être très gracile et très fine pour posséder de si petits pieds ! Tous les synonymes et tous les dérivés des mots grâce et  beauté lui vinrent alors à l'esprit, c'était décidé, il allait mettre tout en oeuvre pour la retrouver, dû-il y passer le restant de ses jours.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :