Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Terre, légère ou calcaire,

De bruyère ou de Sienne,  

En friche ou en jachère,  

Mon amie, ma bohémienne,  

Je voudrais me vautrer  

Sur ton corps appauvri  

Et tes secousses, partager  

Repoussant les infamies.  

Je te ferais femme de glaise 

Et me fondrais dans ton ventre  

Déracinant les malaises  

Te bonifiant de mots tendres  

Tu serais ma promise,  

Ma souveraine sans rocailles, 

Je te féconderais sans méprise  

Jusque dans tes entrailles.  

De l’engrais je déverserais  

Pour que tu rejaillisses, fertile, 

D’amour et d’eau fraîche je t’irriguerais  

Ma beauté pure, indélébile

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :