Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Canevas banal de mon piteux destin,

Lettres ouvertes sur la grève de mes souvenirs

Pour une longue sérénade de mots égarés...

 

Ainsi va ma plume au solstice des remords

Que quelques fagots de feuilles fanées

Viendront recouvrir avec constance

A l'aube où la brume estompe ton regard

Et remplit ton escarcelle de perles de pluies

 

Il ne restera..

A peine que quelques friandises pour des lutins curieux

Qui liront ces quelques vers

Pour le moins facétieux..

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :