Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'était un coqu'licot qui, le temps d'un été,
Tout beau et tout nouveau, Violette a charmé.
Mais l'innocente fleur, aveugle n'a pas vu
La noirceur de son cœur et la tige velue.

Comme il était poète, elle aimait ses caprices,
Il lui contait fleurette entre mille supplices.
Elle se rassurait au rouge de l'Amour
Quand encor il frappait, elle excusait toujours.

Mais sous la perfidie de ses coups répétés
Sa lumière a pâli, Violette a fané.
Et l'Ange de la Mort, dans ses ailes de sang
En Pavot carnivore a dévoré l'enfant.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :