Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coquelicot, tu prends racine

Dans les terrains vagues et les blés

Ta corolle pourpre, divine

Recouvre un large cœur foncé

 

Lorsqu’Eole plaque ta robe rouge

Sur ta tige aux poils rudes et blancs

Tu ne cèdes pas, même si tu bouges

Sous les terribles assauts du vent

 

De la famille des pavots

Tu es la fille la plus sage

Adorée de tous les marmots

Qui te cueillent, jolie fleur sauvage

 

Toi qui égaies de tes couleurs

Rouge et noir à l’or mêlées

Les champs qui reflètent le labeur

Des paysans de nos contrées

 

Tu as bien mérité l’hommage

De la vieille femme, un peu têtue

Que je suis et qui, à son âge

Apprécie toutes tes vertus

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :