Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Uriel rangea rapidement quelques affaires qui traînaient dans sa cabine et ramassa le foulard mauve qu’il avait trouvé la veille. Il se rappela qu’il y avait des inscriptions sur le côté envers. Et c’est là qu’il aperçut, caché dans le revers, une toute petite clé reliée au foulard par un point de couture. Il resta perplexe un moment.
« Adieu à jamais –768512 – Ευξενος. » - Il relut l’inscription plusieurs fois de suite et se rendit à la médiathèque de la ville pour y trouver un ordinateur. Là il tapa l’inscription dans la barre de recherches Google. Et la réponse ne se fit pas attendre : « Les termes de recherche spécifiés - adieu à jamais –768512– Ευξενος – ne correspondent à aucun document. » Alors il tapa simplement « Ευξενος ». Et là la réponse fut plus intéressante : « Euxane ou Auxane, en grec ancien. Ce mot signifie : protecteur des hôtes ou des étrangers ; hospitalier ; accueillant. La mer Noire (faussement nommée ainsi par les Slaves qui se trompèrent dans la signification du mot grec) s'appelait πόντος Εΰξεινος (pontos eukseinos) en grec ancien, c'est-à-dire la mer Accueillante, la mer Hospitalière. Les Euxane ou Auxane ou Asano (en italien) sont émotifs, calmes, exigeants.
Leur chiffre porte-bonheur est le 3. Leur couleur : le rouge. Leur Patron ou Protecteur céleste est saint Euxane ou Auxane (Santo Asano en italien), évêque de Milan mort en 568 après J.-C. Il est toujours fort vénéré en Italie. Fête : le 3 septembre »
Hum... voilà une journée qui commence bien, pensa alors Uriel, qui n’avait pas connu d’excitations depuis bien trop longtemps. Qui es-tu donc, mystérieuse Euxane ? Je vais le découvrir.
 
Mais il restait encore à élucider le début de la phrase. Il n’était pas compliqué de s’imaginer que cette personne avait décidé de partir. Mais que signifiait le chiffre. Uriel ne fut pas long à comprendre le rapport avec la clé. Il quitta la ludothèque d’un pas vif et enjoué et se dirigea vers la gare. Un chiffre et une clé. Cela ne peut certainement venir que d’une consigne de la gare, se dit-il, léger comme il ne l’avait pas été depuis tant de semaines. Arrivée sur place, une montagne de casiers se trouvait dans un petit hall derrière l’accueil. Il déchiffra tous les numéros inscrits sur chaque casier. 768509.... 768510.... 768511... et enfin le 768512 s’imposa à lui dans un éclair foudroyant. Il savoura l’instant. Sa vie allait peut-être basculer à partir de la découverte d’un chiffre. Une aventure l’attendait derrière la petite porte du coffre. Il se sentit écrasé entre le sentiment de fuir à toute vitesse et d’oublier ce foulard mauve qui l’avait mené jusque là et la peur de l’inconnu... Enfin il mit la clé dans la serrure et ouvrit délicatement le coffre....

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :