Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Elle tenait entre ses petites mains une sorte de cornet fait d’une large feuille de philodendron et s’en servit comme d’un haut-parleur. Je vous rapporte ses paroles traduites en simultané par Tartan afin que notre naufragé puisse, lui aussi, suivre son discours.

 

-Ce que j’ai à vous dire aujourd’hui est de la plus haute importance, dit-elle. Vous savez, que depuis peu, nous avons décidé d’élire un chef qui sera désormais le roi de la tribu des  Ouchitas, qui compte deux mille trois cent quarante deux membres et bientôt quarante trois. En ma qualité de reine des Ouchitas, votre reine à tous, et en tant que  représentante légale et permanente au Conseil des Ouchitas, je me dois de vous rappeler que ce roi a été choisi par vous d’une manière démocratique, qu'il aura sur vous tout pouvoir de justice, gouvernera de la manière la plus équitable possible. C’est lui qui réglera le prix des impôts, celui de la canne à sucre, le cours des tissus pour habiller nos femmes, le nombre d’oiseaux et de bêtes sauvages à éliminer de nos forêts chaque année, réglementera le port des armes chez les hommes, veillera à l’éducation de vos enfants, fera respecter les quotas d’immigration et vérifiera les filiations et les regroupements entre les familles étrangères à la tribu. Des tests ADN pourraient même être effectués, en cas de doute lié aux très grandes ressemblances (physiques et vestimentaires) qui existent entres les membres des familles Ouchitas . Il est bien entendu qu’un fois élu, il n’y aura plus de contestation possible, il sera le seul maître à bord et vous devrez vous plier à ses lois.

Il  sera secondé dans sa tâche par un premier ministre qu’il choisira dès son couronnement, c’est-à-dire tout à l’heure. Ce premier ministre aura pour mission de faire appliquer à la lettre les décisions du roi. Toute personne qui ne se conformerait pas à cette loi, sera jugée en comparution immédiate et pourra être incarcérée dans la foulée. Les mineurs ne seront pas épargnés. A partir de 7 ans, les Ouchitas doivent être responsables de leurs actes, ils seront envoyés au besoin dans des centres spécialisés pour enfants difficiles, et dès la maternelle, un dépistage systématique de leur propension à la délinquance sera fait, sous forme de QCM et de croix à tracer dans les cases prévues à cet effet. Il ne sera admis aucun débordement de la dite case. Dans le cas contraire, l’enfant sera renvoyé dans ses foyers et ne réintégrera l’école que lorsqu’il sera capable d’effectuer cette opération sans bavure.

 

Les pédophiles seront traités sans clémence, ils seront punis sévèrement et subiront une castration chimique en cas de récidive. Ils auront le droit de feuilleter les pages des catalogues de La Redoute et des Trois Suisses uniquement s’ils en déchirent les pages « enfants ». En revanche, et dans le but d’une rééducation et d’une réadaptation progressive au corps de la femme adulte, ils pourront à loisir consulter les pages « lingerie féminine » des dits catalogues. Au besoin, une petite dose de Viagra leur sera consentie.

 

Une fois par semaine, le roi tiendra une conférence de presse et s’adressera aux journalistes pour leur soumettre ses nouvelles décisions et toutes les idées de réforme qui lui sont venues dans la semaine. Il n’aura pas peur de réformer les lois les plus anciennes et au besoin de donner quelques coups de canif dans la Constitution.  Il sera autorisé à apparaître sur les chaînes nationales environ quinze fois par semaine. Ce chiffre nous paraît être raisonnable et ne devrait pas lasser les téléspectateurs, du moins au début.

 

Voilà, je vous invite donc à regagner notre chapiteau et à vous installer sur les sièges prévus à cet effet. Un repas vous sera servi à l’issue de la cérémonie et une grande fête sera donnée à l’ombre des palétuviers sur la place rebaptisée bientôt Tartan Premier.


Les ouchitas applaudirent à tout rompre à l’annonce de toutes ces bonnes nouvelles, ils se dirigèrent sans panique sous les tentes, notre naufragé suivit le mouvement et emboîta le pas à la reine des Ouchitas, dont le discours ferme et sans appel l’avait beaucoup impressionné.

Quand tous se furent assis en silence, ils attendirent dans la fièvre l’arrivée de leur chef suprême, le futur Tartan premier, qui se présenta à eux quelques minutes plus tard. Les Ouchitas était un peuple discipliné, qui ne dérogeait pas à la règle, et qui était pacifique et très peu contestataire. Tout se déroula donc dans un ordre parfait et Tartan premier fit une entrée sous les ovations et les applaudissements de milliers de petites mains dont les enthousiasmes étaient parfaitement  synchronisés. Tartan se redressait fièrement dans son bel habit d’apparat et ne perdait pas un centimètre de sa haute stature. Les petites mains des femmes lui avaient confectionné un superbe habit, brodé de fil d’or et rehaussé de perles précieuses pêchées au large de leur île par quelques talentueux plongeurs. Il souriait de toutes ses dents et lançait des regards de contentement à la foule, serrait des mains, embrassait les enfants, bref, il ne se sentait plus péter dans son bel habit cousu d’or.

C’est dans un silence quasi absolu qu’il s’assit sur le fauteuil qui lui était réservé et présida, comme il se doit, la cérémonie.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :