Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Sous chaque masque il y a un «gens», m’a-t-il dit !...

Sur une étagère trônait un masque rituel, masque pour les prélats.

Le masque métaphysique obligeait les communs à croire aux mystères.

Des photos traînaient de momies égyptiennes, de gens du KKK..... Le masque protège les morts, le masque donne la puissance aux impuissants et une aura surnaturelle à l’ignorant. Peur de l’absolu, les gens sous leur masque font la nique au ciel.

Je trouvais des masques illusions pour les théâtreux.

Masques matérialisant l’imaginaire, le fantasme, les mythes, et.. sa propre psyché.

Des masques féminins que les hommes portaient pour représenter la gente féminine... L’homme illusion de la femme : à méditer !

Quels beaux masques vénitiens ! Au moyen âge, lors du carnaval les gens d’un même quartier défilaient en portant un même masque affichant ainsi une unité forte sensée impressionner la seigneurie. Aujourd’hui à l’inverse le contestataire se masque à l’effigie de son ennemi, je trouvais là des masques de présidents bien usés. Masques politiques donc...

Enfin je vis LE Masque.

« Le masque de fer »:  cette histoire populaire attira Voltaire qui suggéra qu’il cachait le frère de Louis XIV, puis Dumas, puis Pagnol y virent le frère jumeau, pour des gens très historiens, des gens qui vivent d’hypothèses donc, ils y devinèrent Fouquet ou son valet Dauger.  Des gens plus hardis y cachèrent la bâtarde de la Reine, enfant issu d’une aventure avec son valet dit « le nain » qui aurait eu 11 ans à cette époque... Où est-ce que les gens vont chercher tout ça !! Ah ! La rumeur ne s’encombre pas de contradictions !

Le masque n’avait de fer que la jointure avec la mâchoire pour permettre la mobilité inférieure du masque, bon, masque de fer, masque de fer...

Mes ancêtres, m’a dit mon masque, étaient en cuir, car le cuir éloignait les puces et ses congénères, il me sortit un masque médecin.

Lors des pestes noires du moyen âge, les médecins (enfin des gens nommés ainsi) portaient des masques en cuir à bec d’oiseau, dans lequel des huiles aromatiques permettaient de se protéger et d’atténuer les odeurs... Pestilentielles....

Esthétiques non ?

(J’ai donc écrit une lettre à notre ministre de la santé en demandant de remettre au goût du jours ces masques seyants).

Enfin un bout de truc ridicule posé sur un clou était le clou du spectacle ! Le masque chirurgical.

La gente médicale a donc fait évoluer la structure du masque protecteur, plus petit, plus pratique et nous demande donc de porter cet accessoire pour se protéger d’un virus qui de toutes façons trouvera un moyen pour contourner l’obstacle...

Bref il y avait là l’histoire de quelques gens masqués...

Et il y a neuf milliards de gens sur terre... Vivement les masques interstellaires !

Mon masque était fier d’être à l’origine d’une industrie et heureux de retrouver tant de congénères pour faire des petits.

M’enfin...  Lui ai-je demandé :

- Comment recycler ces petits monstres ? Quelle solution à ses tonnes de plastique en goguette ?

- Macache bono...

- Les gens pourraient bien porter des masques en tissus filtrants réutilisables non ?

- «Ah ! les gens, les gens» soupire mon masque...

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :