Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Longtemps je me suis couché de bonne heure.

La vie appartient à ceux qui se lèvent tôt m’avait-on répété dès l’enfance.

Alors, en élève bien sage, j’ai obtempéré consciencieusement. Les études, brillantes, en bachelier modèle, dans la lignée paternelle. Puis le travail. Lever tôt, labeur intensif, déjeuner expéditif, dîner après les enfants, tisane fade, et coucher tôt.

Pour être à même de tirer ma charrue le lendemain. Cadre dans la finance, tout de même. Grosse pointure. Gros salaire aussi.

Je me suis déconnecté de la notion de plaisir. De mon corps et de ses soins. De mes douleurs. Et pire, de mon âme. De ce qui pouvait m’émouvoir. Me porter. Me faire voler. Me faire rire. Sourire. Ou pleurer. Seule restait l’adrénaline de l’accélération perpétuelle sans jamais de prise de recul.

Et puis on m’a éjecté du cercle. Placardisé. Puis licencié.

Chute libre. Perte de vitesse. Plus d’adrénaline. Le trou noir.

Et j’ai découvert NetFlix.

Fini les couchers aux dernières lueurs du jour. Je me suis ouvert à la nuit. Au calme après minuit dans une maison endormie.

Pendant des mois j’ai enchaîné sans discernement ni discrimination les séries, fantastiques, policières ou sentimentales. Les films bons ou mauvais. Guerre, suspens, thriller, horreur. Tout y est passé. Les documentaires de voyage ou d’actualité. Les informations en boucle. Même les dessins animés. J’étais occupé. Pas nourri positivement pour autant, mais bercé dans une uniformité grise rassurante. Presque anesthésiante. Sous hypnose. Sous influence en tout cas. Mais sans l’effet euphorisant souhaité.

Puis la télévision s’est mutinée. A brutalement rendu l’âme.

Sevrage forcé. Contraint. Brutal.

Fin de l’esclavage et de la fuite peut-être ?

Et j’ai découvert les romans policiers….

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :