Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Longtemps je me suis couchée de bonne heure,

Pour apprivoiser la nuit,

Rêver de lendemains meilleurs.

 

Mais au plus sombre de ses heures,

Rien ne dissipait la terreur,

 

Qui m'habitait alors,

Quand le silence se faisait au dehors.

 

Point de marchand affable,

pour distiller son son sable friable,

 

de Morphée en robe de soirée.

 

Rien que des moutons,

par centaines en réunion,

 

Le souffle léger,

De toi à mes côtés.

 

Les battements de mon cœur,

Le réveil qui projetait l'heure.

 

Et lentement la danse,

de celle qui s'annonçait blanche."

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :