Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du fond de la nuit

Je t’imagine.

Du fond de notre lit

Je te dessine.

Tu es l’oracle dans l’obscurité.

Le souffle au sortir des limbes.

Et tu tournes dans des vents d’automne

Auxquels répondent des froissements de papier lointain,

Que font mes rêves qui s’envolent, de plus en plus petits, dans un coin.

Tu es l’espoir du matériel, son cœur à ciel ouvert sous les étoiles.

Et des draps mouvants, sur d’étranges dunes, l’air glisse.

L’heure est à la nuit qui s’emballe.

L’aube te dessine dans la pénombre.

Tes cils, ta silhouette sont des vibrations du silence et des ombres incroyablement fébriles.

Nait le monde, dans notre chambre.

La création grandit sur notre maison.

Les lisières des forêts, la ville, et les champs de la plaine,

S’élèvent de toi, de ton réveil qui m’entraine hors d’un monde plus sombre.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :