Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trois hommes perdus dans la tourmente ont eu une révélation.

Le titre est accrocheur, Véronique a envie d'en savoir plus, elle clique sur le lien internet pour lire tout l'article.

Le temps que son antique téléphone portable veuille bien afficher la page Web elle réajuste les bigoudis qu'elle a glissé entre ses orteils. A l’ancienne : pour que le vernis sèche bien. C'est Mémé qui faisait comme ça.

Avec nostalgie elle songe qu'elle se moquait d'elle avec ses cousines. Quand elle avait le dos tourné elles faisaient la ronde et chantaient en riant :

"Ah Mémé ah Mémé ne vois-tu donc rien changer ?

Ah Mémé ah Mémé tu es plus ridée chaque année !

Ah Mémé ah Mémé laisse nous donc jouer..."

À son corps défendant Véronique chantonne le refrain.

Elle sourit avec un océan de larmes dans les yeux.

Elles étaient méchantes ses trois petites filles en fait. Toujours dans le jupon de Mémé à se faire dorloter pour une mauvaise note ou consoler pour un genou écorché, elles n'en inventaient pas moins des chansons maladroites et bien ingrates.

Mémé était pourtant là pour le goûter, pour le bisou qui guérit et le petit bonbon glissé en cachette.

Les enfants sont sans pitié soupire Véronique. Si nous avions su.... Quelles idiotes !

Elle jette un œil à son téléphone qui indique imperturbable que la page ne s'affichera pas. Elle range soigneusement ses bigoudis et se dirige vers l'étage. Elle monte les escaliers doucement pour ne pas glisser pieds nus. Elle arrive devant la porte d'Inès et Caroline...

Encore un soir où elle va devoir lire trois fois le conte de Blanche neige et les sept nains pour enfin endormir ces demoiselles.

Des rires l'arrêtent quand elle touche la porte.

Elle voit les fillettes débout danser en décrivant des arabesques avec leur bras. Une drôle de macarena brouillonne et échevelée.

Leurs voix et leurs rires raisonnent :

" Vas-y Mamie, vas-y Mamie met tes lunettes !

Vas-y Mamie, vas-y Mamie clique sur internet !

Vas-y Mamie, vas-y Mamie jette tes disquettes !

Nous sommes Inès et Caro, les reines du selfie bisou bisou

Nous sommes Inès et Caro et nous te faisons un petit coucou ! "

Le cœur de Véronique se dissous, elle est immobile et cherche sa respiration. Les mots font mouche. Puis elle se détend et esquisse une grimace :" Allons donc Mémé tu savais, tu n'as jamais été dupe !"

Elle laisse passer quelques secondes., le silence se fait dans la chambre de ses petites filles. Véronique entre paisiblement. Ce soir elle fera l'impasse sur la douce Blanche neige. Il n'y a plus de jeunesse de toute manière.

"Allez les filles au lit ! Ce soir je vous raconte Barbe-bleue !"

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :