Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Je ne peux imaginer ma vie sans écrire. Par contre, je pourrai l’imaginer sans soleil, au moins pour un temps. D’ailleurs, aujourd’hui, je suis bien dans ce cas de figure, il pleut ! L’écriture est par définition est un exercice solitaire se conjuguant mieux avec une vie monastique qu’avec une vie en pleine lumière. Heureux sont ceux qui parviennent à écrire dans un jardin public, dans un train, sur une plage l’été ou dans une galerie marchande avec l’ordinateur sur les genoux et le Wi-Fi à un horizon proche. Or s’isoler est facile à dire, mais lorsqu’au-dehors le soleil brille et que, par la vitre ouverte de votre bureau que vous aviez voulu thébaïde, juste à portée de souffle vous entendez des oiseaux chanter ou des enfants folâtrer, qu’ils soient à vous ou à d’autres, ce n’est pas difficile que devient la tâche, mais quasi impossible de s’y retrouver dans ses idées pour peu qu’en se levant le matin on en ait eu l’ombre d’une. Non, il faut du mauvais temps pour l’écriture et des jours ensoleillés pour la faire mûrir comme un fruit de votre verger. Elle aura à ce moment-là toutes les chances d’être délicieuse.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :