Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Je coupe et je tire une carte.

Deux de carreau.

Je me tiens à carreau.

Je coupe et je retire une carte.

Carte d'identité.

Je suis repérée.

Nom, prénom.

Je dis non.

Âge et lieu de naissance.

Je n'ai plus d'essence.

Adresse et numéro d'identité.

Venez me chercher !

 

Je mélange les lettres du mot carte

Et me voilà suivie à la trace.

 

Je coupe et je tire une carte.

Roi de cœur.

Je n'ai pas peur.

Je coupe et je retire une carte.

Carte d'électeur.

De sa vie, on est acteur.

Les candidats à la présidence

Me crient : Vive la France !

J'ai déjà mes convictions.

Je ne changerai pas d'opinion.

Pour ne plus être dans l'opposition,

Que le meilleur gagne les élections.

 

Je mélange les lettres du mot carte

Et me voilà suivie à la trace.

 

Je coupe et je tire une carte.

Valet de trèfle.

Je fais du zèle.

Je coupe et je retire une carte.

Carte vitale.

Sécurité sociale.

Carte mutuelle.

Je me fais la belle.

J'ai mal.

Où est l'hôpital ?

Sans argent,

On me suce le sang.

Je veux être soignée

Sans être saignée.

 

Je mélange les lettres du mot carte

Et me voilà suivie à la trace.

 

Je coupe et je tire une carte.

Six de pique.

Crise économique.

Je coupe et je retire une carte.

Carte bleue.

Il en faut peu

Pour se retrouver dans le rouge

Et connaître la banqueroute.

Carte bancaire.

C'est l'enfer.

Je veux du cash

Et jouer à cache-cache.

 

Je mélange les lettres du mot carte

Et me voilà suivie à la trace.

 

Toi l'étranger sans carte de séjour,

Tu es bon pour faire demi-tour.

Toi le sans-papier sans carte d'identité,

Tu ne reçois même pas la pitié.

Toi le chômeur avec ta carte Pôle Emploi,

Tu ne sers qu'à pointer tous les mois.

 

Moi, je préfère les cartes de vœux

Pour faire ce que je veux,

Les cartes de Noël

Et regarder le ciel.

Réinventons les cartes routières

Pour supprimer toutes les frontières.

 

Moi, je préfère la carte postale

À la carte vitale

Je préfère dessiner une frise

Que de rouler avec la carte grise.

Je préfère la carte d'invitation

À la carte d'élection.

 

De toutes les cartes

Des bureaucrates,

Je fais des châteaux de cartes

Et je m'écarte

Pour les voir s'écrouler,

Ensevelies à jamais.

La vie n'est pas un jeu

Quel que soit l'enjeu.

 

Donnez-moi carte blanche

Et je déclenche

Une avalanche.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :