Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le crime au collège c'est de ne pas être comme tout le monde. Ô pas besoin de parler, les autres le savent d'instinct, ils sont comme des animaux qui sentent la bête malade. Ils s'acharnent sur elle pour la faire périr. Au mieux ils l'abandonnent à son sort, ça se sont les "gentils", au pire ils vont la déchiqueter, profitant de sa faiblesse pour augmenter leur puissance. Ça se sont les "méchants".

 

Mais ! Si la bête malade a le culot, l'orgueil ! de leur résister, alors là ! la pauvre... mais c'est la curée ! Il n'y aura pas de pitié. Nul n'est plus en danger que celui qui, blessé, fait face par orgueil, fierté ou instinct de survie, à ses ennemis. Rappelez-vous la chèvre de Mr Seguin...

 

Et si jamais, si jamais la bête s'en sort en gardant entières sa foi et ses convictions, sans jamais se trahir, elle portera à jamais en elle les stigmates de cette lutte et de ses souffrances vaincues car jamais elle ne pourra oublier la laideur de l'être humain... jamais.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :