Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Début d’âpres midi

Un pale soleil d’hiver

Git.

 

Dans mes mains

Un pâle rayon

Dans mes yeux

 

Je cherche

La gare

Qui m’emmènera plus loin

Plus vite

 

Je cherche le square

Où les feuilles des arbres s’échinent

A transmettre

 

Je cherche le lit

Où dans le noir

Tous les rêves sont bleus

 

Mais je n’ai qu’un pale soleil d’hiver

Sur la paume

Des mains

 

Et il s’échappe

Quand je tente de le cerner

 

16 heures,

Dans la rue les gens

Baissent leurs épaules

Et marchent très vite

 

Eux aussi

Ont moins de rayon.

 

Ce n’est pas grave

Ce n’est pas si grave

 

J’ai eu l’éclat des rivières

Des Cévennes

Et leur fond transparent

 

L’écho immédiat

des rires enfants

 

La sensation première

Unique

Du pas nu dans l’herbe-cailloux

 

Le miaulement du chat

Du sauvage

Dans mes bras mon dos

 

Que j’étire …

 

 J’ai eu....

Je me souviens

 

Je n’ai plus aucun reflet

Sur la paume des mains

Et les volets commencent à se fermer

 

Mais

J’ai eu

Je me souviens

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :