Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Pour Monsieur Racine, tout devait être toujours carré.

Il était carrément dérangé, fou à lier, siphonné du ciboulot, complètement maboule, fêlé, azimuté du cerveau.

Tous ceux qui n'entraient pas dans les cases, il les mettait en boîte ou au pire, il leur mettait la tête au carré. Surtout qu'il était balaise, Monsieur Racine ! Il était carré d'épaule et sa mâchoire aussi était carrée. Il était fort comme Hercule. Il ressemblait à un pitbull. Il avait vite fait de plier en quatre le premier quidam venu.

À l'asile, depuis qu'il y était enfermé, pendant la promenade, tel un conquérant, il fendait la foule des aliénés qui avaient le malheur de tourner en rond dans la cour. Cette percée perturbait beaucoup les autres malades. Ce n'était pas de sa faute, il détestait tout ce qui était rond. Il aurait pu tuer à la vue d'une pizza, surtout au chorizo.

Le médecin n'avait eu aucune difficulté à remplir le formulaire pour son admission dans l'établissement. Monsieur Racine, avait regardé fasciné, l'homme à la blouse blanche remplir chaque case le concernant. Il avait souri quand le psychiatre avait sorti une jolie chemise cartonnée. Il l'avait laissée ouverte, béante sur son bureau pendant toute la durée de la consultation. Elle reposait désormais depuis de longues années avec les autres dans un casier.

Monsieur Racine n'était pas rétif aux soins. Si tout était bien carré depuis le départ, il se laissait faire. Aucune feinte de sa part ne venait gêner le travail du psychiatre. Pour le féliciter, les infirmiers l'avaient autorisé à participer aux travaux manuels le mercredi. Alors, il s'était mis à la peinture. Depuis, il peignait des carrés sur de grandes toiles carrées. Il en faisait des petits, des grands, de toutes les couleurs, plats ou en reliefs avec de jolis angles droits. Cela lui prenait la journée entière.

Il était impossible de lui faire dessiner autre chose de toute manière.

 

C'était bien la preuve, si besoin en était, que quelque chose ne tournait pas rond.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :