Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La nouvelle était tombée : j'étais enceinte !

Impossible : j'avalais chaque jour et de façon rigoureuse LA pilule destinée à éviter ce genre de situation !

Je n'étais pas mariée, je n'avais d'ailleurs même pas de relation officielle ; comment allais-je pouvoir assumer une grossesse non planifiée, moi qui ne laisse rien au hasard. Ma vie était réglée tel le mécanisme d'une horloge : aucun soubresaut, aucune place à la surprise.

Mon avenir était tracé : une vie professionnelle prospère, un mariage, l'achat d'une maison et enfin, seulement, peut-être, un bébé.

Je n'ai jamais aimé ces petits corps charnus, boudinés, rosâtres aux nuances bleutées devant lesquels s’extasiaient la plupart de mes copines. Bien sûr, je faisais semblant de les rejoindre dans leur enthousiasme. Il y a des choses que l'on ne peut pas dire, des comportements que l'on ne peut pas adopter… ne jamais sortir du cadre était un principe que je m'imposais sans difficulté.

Le père était un amant rencontré depuis peu ; beau certes, bon amant aussi mais ses qualités, à mes yeux, devaient s'arrêter à peu près là. J'avais pris soin de cacher cette aventure, l'invitant aux heures tardives et le laissant repartir à l'aube. Le pauvre s'y était résolu, constatant ma détermination à exclure tout dialogue ou compromis. Il m'était inconcevable d'envisager une relation sérieuse avec un homme de sa condition, issu d'un milieu agricole à la culture paradoxalement faible.

Je n'ai jamais cru aux mariages d'amour… l'amour est une passion éphémère qui doit se vivre à l'abri des regards, un mélange de sens et de corps… il ne peut en aucun cas constituer le ciment d'une relation durable. Choisir l'amour comme lien solennel finit tôt ou tard par vous diviser et vous vous retrouvez rapidement à partager les problèmes que chaque particule apporte à l'autre.

Calculer, résoudre, ajuster, cacher, chercher, régler : ça, je savais faire ! Il était hors de question que cette naissance n'anéantisse mes projets de gloire et de réussite.

Je n'étais pas pourvue d'une beauté évidente, je le savais ! Mais mon nom à lui seul suffisait bien souvent à combler cette lacune et à susciter maintes convoitises.

C'est ainsi que je pris mon agenda, fis défiler les pages pour arriver à la partie « contacts » et marquai d'une croix verte les noms susceptibles de rencontrer mes exigences et de m'assurer un avenir aisé. Il ne resterait plus qu'à faire croire à ce nouveau compagnon qu'il en serait le père.

Cet enfant, je ne l'aimerai pas mais je ferai ce que j'ai toujours fait jusqu'à présent : semblant !

De conférences en soirées mondaines, de restaurants en cinémas, de balades en week-ends à la mer, je me suis rapprochée d'Hervé.

Je n'ai eu aucune difficulté à lui faire croire, lui, éminent homme d'affaires aveuglé par son amour qu'il fut à l'origine de ce ventre arrondi… ne vous avais-je pas dit que l'amour était pourvoyeur de problèmes ?

Quinze ans plus tard, Hervé et moi sommes toujours ensemble… nous sommes à la tête de deux sociétés dans l'informatique. Notre fille semble heureuse… Je m'occupe principalement d'organiser la vie à la maison tandis qu'Hervé s'occupe du côté affectif d'Emma.

J'ignore combien de temps encore mon secret pourra être gardé mais ça n'a plus d'importance maintenant, nos contrats de mariage m'épargneraient une vie dans le besoin en cas de divorce.

Quant à mon agriculteur, je ne l'ai plus jamais revu.

N'est-ce pas cela finalement la vie ? Une ascension basée sur le mensonge ? Nous célébrons la vie en oubliant que chaque jour pourrait être le dernier, nous nous réjouissons de nos victoires alors que chaque minute nous rapproche de la fin, nous nous efforçons d'aimer des gens que nous n'avons pas choisis et que nous appelons « parents ».

Finalement, ma vie n'est ni plus ni moins la continuité de cette immense mascarade.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :