Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dis Tantarpion

Demande bredouille

Clément

T'as-tu vus

Près du plafond

À droite d'la cheminée

Y a bel et bien

Un clou mal enfoncé

Qui pleure encore

Sa pauvre rouille

Écaillée toute séchée

Depuis tant d'années...

Cé t'y celui

Auquel je pense

Et qui devait servir

Pour accrocher

L'affreux cadeau

De ta belle-mère...

Ce mal encadré

De satané d'tableau

Celui que tu détestes

Qui s'dit encore

Qu'y'est pas chanceux

D'porter l'odieux

Sourire narquois

Mi-figue mi-raisin

De c'te maudite

Bonne femme...

Car l'on devine encore

Au fond de ses yeux

L'éclat d'la méchante

Qui n'avait de cesse

De songer

Ah! Que j'le hais

Ce goujon de malheur

Avec ces vœux pieux

C'maudit Clément

De faire le beau

Le fanfaron

Le paon...

Ben c'est tout vrai

Comme toi qui déteste

Encore et depuis toujours

Boire les restes

D'une bouteille

Mal bouchée

Car comme tu dis

Elle se complaît

À régurgiter

La même rengaine

Ça goûte pu rien

Ça tombe su'l coeur

Pis un arrière-goût

D'amertume

Et des remords

Te fait gueuler

Encore plus fort...

Au moins moi

J'ai pas rien qu'une

Chaussure de mal cirée

Mais bien les deux...

Et comme on dit

De par chez nous

Une serpillère mal essorée

Vaut pas une tu l'auras

Mais deux tu passeras

Et à ton tour tu glisseras

Jusqu'à trois tu recommenceras

À te tordre les doigts

Jusqu'à la brillance

D'un pur miroir noir...

Et pour tout dire

Sans trop vouloir insister

Rien ne vaut davantage

Un clou mal enfoncé

Dans un tableau mal encadré

D'la vieille face de ta belle mère

Qu'une bouteille mal bouchée

Pour celui qui a bien sûr

Les deux pieds nus bien campés

Sur le plancher des vaches

Tandis q'une de ses chaussures

Est mal cirée

Et qu'il laisse l'autre sécher

Au côté d'une serpillère

Toute crottée tout mal essorée

À l'ombre d'un vieux pommier...

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :