Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand elle ferme les yeux, c'est pour danser.

Elle a vu le monde, elle a eu le temps de le sentir tourner sous ses pieds aussi. Et c'est sans la prévenir, pendant cet instant, que cet invisible a fait 101 tours de soleil...la belle étoile...

Tout ces printemps, nous nous devions bien de les fêter, à la bonne heure. Sa fille m'y avait invité, mais j'ai tourné des pieds. Maintenant je suis en retard pour lui souhaiter une longue et heureuse continuité.

Elle a dit m'avoir vu marcher nu, tout le monde l'a crue.

Mais, Raymonde, ce n'était pas moi. Tu as dit m'avoir vu marcher nu dans une maison au bord de l'océan. Moi, tu me comprends, j'en suis gêné. Dans tes yeux, il y a bien une éternité qui est passée (face à ma vie), je veux bien l'admettre, mais moi nu, non.

Raymonde quand elle ferme les yeux, c'est pour danser.

Mais alors, pourquoi n'êtes-vous pas partie danser, Raymonde, pardonnez ma familiarité.

Elle a dû garder la coquinerie de la véritable élégance... Oui, en fin de compte, le temps n'emporte pas le rire des enfants: et l'écorce du corps et les racines sortent face à nos âmes forces.

"Et demain dès l'aube, les mistrals gagnants souffleront dans un vide où règnent l'infini des possibles?"

Oui, sans doute une leçon de sagesse insaisissable à cette heure. Vous ne m'avez pas vu nu, Raymonde...

Ou alors pour la beauté du geste: dans un corps svelte et athlétique! M'élançant fièrement vers l'affrontement du feu: l'océan, ses vagues et la nuit.

Si Raymonde sait danser les yeux fermés, elle sait aussi conter, conter, conter, conter, conter ce que l'instant a su lui donner, à ce qu'elle lui a pris, appris. Ses doigts de fée, dans un immense souffle de légèreté, sa main, battant la mesure, rejouant l'air d'une symphonie des étoffes et des matières, de la création. Raymonde, création créatrice, preuve vivante que la Terre est ronde.

A coups de fils, elle s'est tissé un monde. Parce qu'elle, elle vient d'ailleurs, elle vient d'Auvergne, comme cette chanson qui est à toi l'Auvergnate.

Raymonde quand elle ferme les yeux, c'est pour danser, alors comprenez que parfois elle aimerait les clore à jamais.

Laissez donc le jukebox tourner.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :