Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déjà, souffler les bougies

D'une vie si vite passée

Un jour une semaine

Un mois une année

Et te voilà vieillie

Et te voilà passée

Pareille à une page tournée

À ce que l'on dit.

Mais moi je crois en un ailleurs

En des chapelets d’instants merveilleux

Bien remplis des p’tits bonheurs

À conserver dans le cœur

Mais toi tu as su

Malgré les ans et les tourments

Ces imprévus au cas où

Ces incontournables d'une vie pleine

Avec l’aide précieuse de la joie

Et de l’ardeur aussi

Demeurer jeune et sereine

Dans l'instant et face à l'avenir.

Je t'offre en cette occasion mémorable

Un bouquet de sourires

De fous rires et de pétales aussi

Des roses de la vie

Douces et belles

Celles que tu préfères

Celles aux doux parfums

Des saisons fleuries

Aux couleurs de la sincérité

En gage de notre amitié.

Je t'offre aussi

Des paroles et des gestes signifiants

Tout comme le bonheur

Que je voudrais pour toi

Dans ta vie en ton cœur

Que je sais grand

Grand comme la terre.

Alors en ce jour extraordinaire

J'aimerais pour toi que de l'amour

De la joie de vivre

Que des rêves réalisés

Les plus précieux

Surtout celui d'oser

De continuer toujours

D'être qui tu es

Une radieuse lumière.

Je t'offre en plus

Quelques instants

D'extases merveilleuses

Que tes petits et grands bonheurs

Se concrétisent pour ton plaisir

Afin que tu te grises

Des saveurs de douceur

Des desserts de tendresse.

Et pour la fin

Un gâteau à ton goût

En chandelles illuminées

Aux flammes vives

De tes passions exprimées

En dentelles de sourires

En ribambelles de vœux

Que la lumière ravive

Et fasse briller

Sur tes yeux

Les couleurs palpitantes de l'amitié.

Bravo ma belle

Ma douce et profonde p'tite vieille

Tu deviens de plus en plus sage

La transformation extérieure

Se produit toujours en son temps

Après que le véritable changement intérieur

Se soit effectivement produit

Tout part et commence par soi

Et reviens vers son centre

Le cœur de la maison

Donc merci encore

D’être si précieuse à mes yeux

D'être qui tu es de plus en plus

Et heureux anniversaire

Ton quatre-vingtième, je crois...

Raynald qui t’aime fort Xxx

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :