Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toussine était assise près de Nounou. Elle passait tout son temps près d’elle. Nounou était la seule qui lui souriait, lui parlait ou fredonnait des petites mélodies ; elle aimait cette voix douce qui la berçait. Elle fermait ses paupières lisses et se laissait emporter loin loin ; dans un monde où Maman la prendrait par la main et murmurerait des mots tendres. Elle implorait le ciel pour qu’un jour enfin, Maman la verrait.

Toussine était une jolie petite fille avec des belles boucles brunes ; une petite mèche rebelle tombait élégamment sur son front haut. Son teint blanc faisait ressortir des yeux d’un vert gris très doux bordés d’une frange de cils étonnamment longs. Sa bouche toute petite rosée éclairait un visage souriant. Pourtant Toussine n’était pas comme les autres enfants, elle était atteinte de débilité. Quel était son degré ? Personne ne savait, on ne s’en préoccupait pas. Ses parents la laissaient volontiers à Nounou qui l’adorait comme la propre fille qu’elle avait perdue.

Elle portait souvent un pull en mohair rouge tricoté par Nounou pour noël. Elle aimait ses poils de laine hérissés et machinalement elle triturait les débris qui inévitablement tombaient. Elle attrapait alors une feuille de papier toujours à sa disposition dans un tiroir du placard. Elle les plaçait avec d’autres trésors et les collait. Nounou lui avait montré comment se servir de colle.

Toussine réalisait ainsi des décors avec les épluchures des légumes, avec des graines de haricots ou de grains de café ; ses doigts étaient fins et habiles. Elle avait composé un joli bouquet de fleurs avec de grands pétales jaunes en maïs s’inspirant du rideau qui cachait les ustensiles de cuisine de Nounou. Elle avait même récupéré un bout de sparadrap que Nounou avait découpé trop grand lorsqu’elle s’était coupée en pelant un oignon. Toutes ses productions étaient harmonieuses aucune discordance dans les teintes choisies… Un don aurait dit un spécialiste…

Nounou gardait précieusement tous ces travaux. Elle écrivit secrètement à Jean Dubuffet. Oui Nounou osa !

C’est ainsi que quelques oeuvres de Toussine se trouvent exposées à Lausanne.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :