Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le rideau en guise de drap

Pour couvrir les salissures

Qui décorent le matelas.

J’ai essuyé les épluchures

Et les graines juchant le sol

Qui souillaient ta masure.

J’ai tricoté deux sparadraps

Pour refermer tes paupières.

Tiré le linge sur tes bras,

Il fait froid dans ta chaumière.

Etendue là, ma luciole...

Entends-tu encore mes prières ?

Sous ta couette de fortune

Qui t’habille comme un pétale,

Tu ne verras plus la lune

Et sa douce lueur d’opale.

Ma poupée, le temps souverain

A donné son coup fatal.

J’ai imploré la clémence divine

Quand on m’a retiré ton soleil.

Le coeur hérissé de te voir, victime

De mon essor et ses merveilles

Trop de discordance, je le crains

Entre ta présence et mon éveil.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :