Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je travaille à la ville.

J'exerce un métier difficile.

Employée de bureau,

Je recolle les morceaux

Que m'apportent par cageots

Les employés municipaux.

Je collecte les amours perdues,

Trouvées errantes dans la rue.

Elles arrivent souvent dans un sale état.

Pour les réparer, un sparadrap ne suffit pas.

Ayant subi de nombreuses discordances,

Elles déplorent leur manque de chance.

Sur elles poussent des petites graines de discorde

Qui sont la cause de leur grand désordre.

Je recueille les amours trouvées

Par les agents de la municipalité.

Trop longtemps malmenées,

Elles arrivent le poil hérissé.

Elles tricotent leur malheur avec du fil doré.

J'épluche leur âme afin de les aider.

Leurs larmes coulent comme les pétales d'un bouquet fané.

Seules les retrouvailles peuvent les soulager.

Je range les amours perdues et seules

Dans des armoires fermées comme des cercueils.

Quand le soir, je baisse le rideau,

J'ai les paupières lourdes et le cœur gros.

J'implore ces amours perdues de rester sages.

Le lendemain, j'enverrai tous les messages.

Parfois un miracle se fait.

Certaines sont retrouvées.

Les autres restent perdues à jamais

Et s'en vont rejoindre le grand cimetière des amours ratées.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :